Observatoire Astronomique de Bauduen

Le Cosmos à Portée de Tous


Je vous présente la construction du télescope qui est actuellement en service. 6 mois de travail aura été nécessaire pour construire en 1992, la coupole astronomique en acier de 5 mètres de diamètre et le télescope. Cet instrument a une masse totale de 1,5 tonne dont 1 tonne pour la partie mobile qui suit très précisément le mouvement de la terre.

La précision du guidage lors des séances de photographie de galaxies est réalisé au 2/10ème de micron. La précision du focus (ou mise au point), est au micron. La précision du calage de l'axe horaire (qui est parallèle à l'axe de la terre) et qui entraine le télescope, a été réalisé au 1/10ème de mm (ou quelques secondes d'arc). Quand au réglage des optiques, j'utilise un laser rouge de collimation. Mais le laser n'est pas assez précis pour un réglage parfait des optiques. Je termine cette manip par l'observation d'une simple étoile pas trop lumineuse, avec un grossissement de 1200 x. Il reste encore les réglages peu réguliers des 12 leviers astatiques (supports du miroir primaire du télescope). Ce miroir est très mince (35 mm au centre) et 50 mm sur les bords pour un diamètre de 62 cm. La faible épaisseur du verre ne peut garder précisément la courbure parabolique précise à 20 nanomètres. Cette parabole permet de concentrer toute la lumière vers un foyer. Ces 12 leviers astatiques permettent de compenser en permanence la gravité terrestre et empêchent tout affaissement du verre, sans lui donner de contrainte. Ces contraintes se répercuteraient forcement sur la courbure ultra précise du verre. Le miroir doit être libre en permanence. Il doit "flotter" dans sa mécanique de soutien.

Le télescope et la coupole ont fait l'objet de deux "modèles déposés" auprès de l'INPI à Marseille.






E-mail
Appel
À propos de